Report du remboursement du PGE : quel est le futur de l’entrepreneuriat français ?

Report du remboursement du PGE : quel est le futur de l’entrepreneuriat français ?

Report du remboursement du PGE : quel est le futur de l’entrepreneuriat français ? 600 315 Exponens

Report du remboursement du PGE : quel est le futur de l’entrepreneuriat français ?

Publié le 29/06/2022
Actualité

Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, la Banque de France et la Fédération bancaire française ont signé un accord autorisant le recours à la médiation du crédit pour réaménager certains PGE. Thierry Legrand, Associé et Expert-comptable Exponens, s’interroge sur le remboursement du PGE dans une tribune pour la Revue Économique de France.

Ainsi, les entreprises ayant contracté un PGE et qui se trouvent aujourd’hui en difficulté pourront bénéficier d’un étalement du remboursement jusqu’à 10 ans (au lieu de 6 ans) et d’un report de six mois du début du remboursement du PGE à fin 2022. Le remboursement du PGE devait se faire à l’origine sur 5 ans après une année de franchise de remboursement, à des taux réglementés très bas. La poursuite de la crise sanitaire a fait prendre une mesure de décalage supplémentaire en accordant une année de franchise en plus mais sans allonger la durée de remboursement du PGE. C’est-à-dire que les entreprises doivent après cette nouvelle année de franchie rembourser leur PGE sur 4 ans.

Repousser le remboursement du PGE est-ce la solution ?

Si l’on considère un PGE maximum égal à 25% du chiffre d’affaires de l’entreprise, cela correspond à un remboursement annuel représentant 6,25% du chiffre d’affaires. Cela ne représente pas un chiffre d’affaires supplémentaire à trouver mais bien une trésorerie supplémentaire à générer soit une augmentation du résultat ! En effet, une entreprise qui disposait d’un résultat de 4% après impôt doit maintenant sortir 10%, si on considère l’impôt, même à 25%, cela représente un résultat avant impôt de plus de 13%. Ce qui devient très conséquent pour de nombreuses entreprises.

Économiquement pour ces entreprises qui sortent déjà fragilisées par cette crise sanitaire, avec des perspectives d’activité chargées d’incertitude, le remboursement du PGE en 4 ans peut paraître un véritable pari.
Pour cette raison, allonger la durée de…

Source : Tribune de Thierry Legrand dans la Revue Économique de France – 27 juin 2022