Aller au contenu
Accueil > Actualités > Augmentation du plafond de la sécurité sociale, quelles conséquences pour les Français ?
Actualités
  • Associations
  • Exponens dans la presse
  • Groupe Exponens
  • Augmentation du plafond de la sécurité sociale, quelles conséquences pour les Français ?

    En raison de la crise sanitaire, le plafond de la Sécurité Sociale a été gelé pendant deux années consécutives. Il est de nouveau revalorisé au 1er janvier 2023 avec une augmentation de 6,9%. Patricia Pierre, Associée et Directrice du Pôle Social & RH au sein du groupe Exponens, témoigne des conséquences de cette augmentation sur la paie, dans une interview pour Presse Agence.

    Le plafond pour 2023 est ainsi fixé à 3.666 euros par mois (contre 3.428 euros en 2022), 43.992 euros par an (contre 41.136 euros en 2022). Ce plafond correspond au montant maximal des rémunérations, ou gains, à prendre en compte pour le calcul de certaines cotisations (principalement les cotisations d’assurance vieillesse de base) et contributions, et sert également de référence pour le calcul des droits sociaux.

    Cette augmentation a des conséquences en paie sur :

    • Le calcul des cotisations sociales
    • Revalorisation des indemnités journalières (IJSS) maternité, paternité (et congés assimilés) et accident du travail/maladie professionnelle
    • La gratification des stagiaires

    Exponens, groupe indépendant de services pluridisciplinaires (de l’audit, à l’expertise comptable en passant par le conseil) fait le point sur ces nouveaux changements.

    « Sur la fiche de paie, même si vous ne touchez pas le smic ou que votre salaire n’a pas augmenté, il faut s’attendre en janvier à de légères évolutions de votre salaire net, liées à des variations – souvent à la hausse mais parfois aussi à la baisse – des cotisations. Celles de retraite de base et complémentaire dépendent en partie du plafond mensuel de la Sécurité sociale, c’est aussi souvent le cas pour les prélèvements de prévoyance et de complémentaire santé » explique Patricia Pierre, Associée et Directrice du Pôle Social au sein du groupe Exponens.

    Le calcul des cotisations sociales

    Le Smic est revalorisé de 1,81 % depuis 1er janvier, portant ainsi le montant brut de 11,07 euros à 11,27 euros par heure et de 1 678,95 euros à 1 709,28 euros mensuels. Les pensions de retraite de base (sauf celles des avocats, qui grimpent de 5 %) augmentent de leur côté de 0,8 % (une grande partie de revalorisation annuelle, 4 %, avait été accordée d’avance à partir de juillet 2022). Dans la Fonction publique, le forfait télétravail est relevé de 15 %, à 2,88 euros par jour (dans la limite de 253,44 euros par an).

    La gratification des stagiaires

    Bonne nouvelle pour les stagiaires en ce début d’année 2023. Le montant de la gratification s’établit désormais à 4,05 euros de l’heure, au lieu de 3,90 euros. Calculée sur la base du plafond horaire de la Sécurité sociale, la gratification des stagiaires bénéficie donc automatiquement d’une revalorisation en 2023. Ainsi, pour un mois de janvier complet, soit…

    Source : Témoignage de Patricia Pierre dans Presse Agence – 12 janvier 2023

    Dans la même catégorie

    Augmentation du plafond de la Sécurité sociale

    La Matinale du Monde du Chiffre accueille Patricia Pierre, Associée et Directrice du Pôle Social & RH au sein du groupe Exponens,…

    Rassurer les donateurs, mais à quel prix ?

    La transparence aide à gagner la confiance du public, mais augmente les dépenses des associations. Dans un article du Nouvel Economiste,…

    « Ce n’est pas que du chiffre » : les commissaires aux comptes, une vie dans l’ombre des dirigeants d’entreprise

    Le Figaro a mené l’enquête sur le rôle de ces professionnels qui ne se limite pas à la certification des comptes annuels…

    EXPONENS, un groupe au service des dirigeants et en recherche de nouveaux talents

    Les Echos Le Parisien Annonces accueillent sur leur plateau, Anne Barraud, Associée et Directrice Générale en charge des Ressources…