Aller au contenu
Accueil > Nous décryptons, vous avancez > Comment maintenir la rentabilité d’une entreprise entre inflation et augmentation des salaires ?
Actualités
  • Exponens dans la presse
  • Groupe Exponens
  • Comment maintenir la rentabilité d’une entreprise entre inflation et augmentation des salaires ?

    Aujourd’hui, les entreprises françaises sont prises dans un jeu infernal après deux années de crise : rembourser leur PGE, assumer la hausse du coût des matières et de l’énergie, assurer le pouvoir d’achat de leurs salariés. Thierry Legrand, Associé et Directeur Général du groupe Exponens, fait le point sur ces enjeux dans une tribune pour Be a Boss.

    Remboursement du PGE : augmentation des marges

    Le remboursement du PGE pour les entreprises, qui ont consommé, tout ou partie de la trésorerie accordée à l’époque pour passer cette période compliquée de pandémie, les obligent aujourd’hui à restaurer, voire augmenter leur marge pour dégager le cash-flow nécessaire à ce remboursement.

    Ces prêts ont pu représenter jusqu’à 25% du chiffre d’affaires et sont à rembourser sur 4 années maximum, soit des échéances annuelles de 6,25 % du chiffre d’affaires. Pour une entreprise qui dégage 70% de marge brute, en considérant qu’elle n’a aucune dépense supplémentaire pour produire plus (ce qui est en général relativement rare…), cela représente avec un taux d’impôt à 25%, un montant de chiffre d’affaires supplémentaire de 12%. Cette progression, si elle ne doit pas être réalisée chaque année, elle doit être maintenue sur les 4 années de remboursement. On constate donc que dans l’environnement actuel la difficulté d’atteindre de tels objectifs de chiffre d’affaires.

    Le chef d’entreprise n’a donc d’autres alternatives que de faire progresser sa marge.

    Hausse des matières et de l’énergie : la mise en place de groupements pour mutualiser les achats et peser dans les négociations

    Malheureusement, les gains de marges sont souvent largement entamés par la hausse des matières et de l’énergie, ou par la hausse des salaires. Ces éléments conjoncturels ont rarement pu être anticipés du fait de leur soudaineté.

    Si la hausse de l’énergie peut être atténuée par les aides de l’état, ce n’est pas en totalité et surtout ce n’est pas une solution pérenne. Les aides mises en place le sont par catégorie d’entreprises et doivent faire l’objet d’une démarche directe de la part de l’entreprise. Il convient à chaque dirigeant de vérifier s’il est éligible à l’une des aides : Bouclier électricité, Amortisseur électricité ou Aide gaz-électricité, en fonction de sa taille et de sa consommation.

    La progression des matières premières et autres est également compliquée à prévoir et contenir. Elle concerne des produits très divers et les causes sont multiples, mauvaises conditions climatiques et difficultés d’exportations pour les matières premières agricoles, restriction de production liée au covid pour certains produits intermédiaires comme les semi-conducteurs, difficulté de transport pour d’autres.

    Pour ces éléments, il n’existe pas de bouclier tarifaire…

    Source : Tribune de Thierry Legrand dans Be a Boss– 03 mars 2023

    Nos experts décryptent pour vous

    Difficultés des entreprises : les 9 atouts des mesures de prévention

    En 2023, 57 729 procédures collectives ont été ouvertes en France, marquant une augmentation significative de 36 % par rapport à…

    Exponens continue son ascension avec une croissance à deux chiffres en 2023

    Dans un contexte de forte croissance économique pour le Groupe Exponens, Jean-Pierre Bourgin, président d’Exponens, présente le…

    Trésorerie des entreprises : comment profiter du contexte favorable en 2024 ?

    « Le contexte actuel offre aux entreprises une chance unique de faire fructifier leur trésorerie et de positionner…

    PARIS : Explosion des entreprises défaillantes, comment combattre le déni des difficultés ?

    Dans un contexte de défaillance économique des entreprises depuis la période de pandémie en 2020, Nicolas Yakoubowitch, Associé,…