Aller au contenu
Accueil > Nous décryptons, vous avancez > Mesure sur la facturation électronique : pourquoi cela prend plus de temps ?
Actualités
  • Exponens dans la presse
  • Groupe Exponens
  • Mesure sur la facturation électronique : pourquoi cela prend plus de temps ?

    Céline Prestat, Experte-comptable, associée d’Exponens, met en avant les raisons du report de la réforme de la facture électronique avec ses avantages et ses inconvénients. Elle y expose également la stratégie d’Exponens vis-à-vis de la situation dans une tribune pour Le Monde du Chiffre.

    Initialement prévue au 1er juillet 2024, l’obligation pour les entreprises établies en France d’émettre et de recevoir des factures électroniques est reportée à une date décidée dans le cadre de la loi de finances pour 2024.

    Pourquoi ce report ?

    D’après le communiqué de presse du 28 juillet 2023, l’objectif du report est de donner le temps nécessaire à la réussite de cette réforme structurante. Ce report donnera plus de temps aux entreprises qui n’ont pas suffisamment anticipé mais surtout au portail public de facturation (PPF) dont le développement a pris du retard. Le risque en cas de maintien du calendrier initial serait de voir apparaitre des difficultés de transmission de factures qui entraineraient des défauts de règlements. On a vu avec le guichet unique ce que peut donner une mise en service d’une plateforme qui n’est pas prête.

    Mais ce report pourrait aussi marquer un coup de frein dans la dynamique qui a été mise en place dans certaines entreprises et cabinets d’expertise comptables et chez les éditeurs. Cela dépendra du nouveau calendrier qui sera fixé dans la prochaine loi de finance. Si cela va leur donner un peu plus de temps, la digitalisation des TPE et PME est inéluctable et présente plusieurs avantages, notamment de tendre vers des données en temps réel permettant un meilleur pilotage des entreprises. Chez Exponens, nous pensons donc qu’il est important de continuer à avancer sans attendre la contrainte administrative afin de l’aborder avec sérénité.

    Quelles conséquences pour les quatre millions d’entreprises françaises ?

    La réforme va obliger les entreprises françaises à respecter la législation déjà existante (mentions sur les factures, TVA sur les acomptes…) mais elle ajoute aussi de nouvelles obligations déclaratives notamment via le e-reporting. Ces nouvelles obligations vont nécessiter des informations qui ne sont pour l’instant pas transmises à l’administration. Le ticket Z de caisse dans sa forme actuelle ne sera peut-être pas suffisant.

    En quoi cette obligation peut-elle être difficile à mettre en place ?

    Les entreprises vont également devoir qualifier leurs clients, assujettis ou non assujettis, pour déterminer s’ils relèvent du e-invocing ou du e-reporting. Il leur faudra gérer les clients qui veulent recevoir des factures mais…

    Lire l’article en intégralité

    Source : Interview de Céline Prestat dans Le Monde du Chiffre – 06 octobre 2023

    Pour aller plus loin

    Besoin d’un accompagnement dans la mise en œuvre de la facturation électronique au sein de votre structure ?

    Exponens vous accompagne

    Nos experts décryptent pour vous

    Réforme du Code du travail : acquisition de congés payés pendant les arrêts de travail pour les salariés

    Dans une interview pour Le Monde du Chiffre, Patricia Pierre, Associée Exponens et Juriste en droit du travail en charge du pôle Social…

    Levée de fonds : les investisseurs à qui s’adresser pour financer son entreprise

    Particuliers, business angels, Venture Capitalists ou fonds corporate : quels investisseurs faire entrer au capital de votre entreprise ?…

    Accompagner les PME dans leur démarche RSE : les clés d’une transformation vertueuse

    Dans un monde en perpétuelle évolution, les attentes sociétales à l’égard des entreprises ne cessent de croître. Les pressions…

    Immobilier d’entreprise : une conjoncture idéale pour investir ?

    Qu’est-ce qui rend la conjoncture actuelle opportune ? Quels avantages pour les dirigeants d’acquérir un bien immobilier pour leur…