Aller au contenu
Accueil > Nous décryptons, vous avancez > Réforme des retraites : âge de départ et cotisations prévoyance
Actualités
  • Exponens dans la presse
  • Groupe Exponens
  • Réforme des retraites : âge de départ et cotisations prévoyance

    Relever l’âge légal de départ à la retraite pourrait faire augmenter les arrêts de travail ou encore le nombre d’actifs en invalidité. Les assureurs commencent à chiffrer le coût de cette mesure, qui ne sera pas indolore pour les travailleurs. Philippe Delerive, Associé Exponens et Directeur Gestion du risque et Assurances, répond aux questions sur les impacts de la réforme des retraites dans une interview pour Capital.

    Cette semaine, les concertations sur la réforme des retraites entre le ministère du Travail et les partenaires sociaux entrent dans le dur. Au programme : l’épineuse question de l’équilibre du système de retraite et des mesures à prendre comme le relèvement de l’âge légal de départ. Un changement dont les répercussions se feront sentir dans de nombreux secteurs comme celui des assurances. C’est ce que nous explique Philippe Delerive, directeur gestion du risque et assurances du groupe Exponens, cabinet d’audit, d’expertise comptable et de conseil.

    Quel serait l’impact d’un relèvement de l’âge de départ à la retraite pour les assureurs ?

    Il y aurait plusieurs conséquences sur les arrêts de travail, l’invalidité ou encore le capital décès. Si l’on regarde les arrêts de travail et en faisant l’hypothèse que l’âge légal passe de 62 à 64 ans, on estime le coût supplémentaire à 20% sur les cotisations prévoyance arrêt de travail.

    Pour quelles raisons ?

    Trois phénomènes expliquent cette hausse. Le premier est la fréquence des arrêts de travail qui augmente avec l’âge. Par exemple, elle est de 7,4% pour les plus de 55 ans, ce qui signifie que sur 100 personnes, 7,4 sont en arrêt de travail à plus de 55 ans. Alors que si vous prenez la tranche des 41-50 ans, la fréquence est de 4,91. Deuxième raison : plus vous êtes âgé, plus l’arrêt de travail est long. Sa durée est en moyenne de 76 jours pour les plus de 60 ans, soit plus du double de la moyenne de toute la population active. Enfin, avec l’ancienneté, votre salaire progresse et donc les indemnisations aussi. Ce constat est plus exponentiel que pentu, ce qui signifie que plus vous allez loin dans…

    Lire l’article en intégralité

    Source : Interview de Philippe Delerive  dans Capital – 28 novembre 2022

    Nos experts décryptent pour vous

    Immobilier d’entreprise : une conjoncture idéale pour investir ?

    Qu’est-ce qui rend la conjoncture actuelle opportune ? Quels avantages pour les dirigeants d’acquérir un bien immobilier pour leur…

    DORA : enjeux et points d’attention pour les directions financières

    Le règlement européen DORA (Digital Operational Resilience Act) vise à établir des normes uniformes pour garantir la sécurité des…

    Les chefs d’entreprises doivent rester optimistes !

    Nicolas Yakoubowitch, expert-comptable Associé Exponens, élu et président de la commission Prévention des difficultés économiques des…

    Difficultés des entreprises : les 9 atouts des mesures de prévention

    En 2023, 57 729 procédures collectives ont été ouvertes en France, marquant une augmentation significative de 36 % par rapport à…